Zoom sur Benjamin Kayser : ses clubs, le XV de France et l’Angleterre

benjamin kayser xv de france rugby

FICHE JOUEUR DE BENJAMIN KAYSER

Nom complet : Benjamin Kayser

Date et lieu de naissance : 26 juillet 1984 à Paris

Taille : 1,83 m

Poids : 112 kg

Poste : Talonneur

Clubs :

2000-2007 Stade Français Paris

2007-2009 Leicester Tigers

2009-2010 Stade Français Paris

2010-2011 Castres Olympique

Depuis 2011 ASM Clermont Auvergne

 

Sélection :

Équipe de France : 32 sélections – 10 points

1ère sélection : Australie – France (34-13) le 28 juin 2008

Palmarès de Kayser :

Champion de France 2007

Champion d’Angleterre 2009

Finaliste de la Coupe d’Europe 2005, 2009, 2013 et 2015

kayser stade français paris

 

CARRIÈRE DE BENJAMIN KAYSER : PARIS, ANGLETERRE ET RENOUVEAU À CLERMONT

A 31 ans, Benjamin Kayser participe cet été à la préparation de la Coupe du Monde du XV de France du sélectionneur Philippe Saint-André. Le talonneur clermontois a pour objectif d’être dans la sélection du capitaine Thierry Dusautoir et prendre part à sa première Coupe du Monde.

Benjamin Kayser découvre le rugby très jeune….à Hong-Kong. Dans son enfance, le natif de Paris voyage en suivant son père lors de ses déplacements professionnels (Pékin, Chicago, Shangai…). Il intègre l’école de rugby du Stade Français et gravit les échelons pour accéder à l’équipe première en 2004. Le club de Max Guazzini règne alors sur le rugby français avec deux titres de Champion de France en 2003 et 2004. Pour sa première année professionnelle, le jeune talonneur dispute deux finales avec des douloureuses défaites contre le Biarritz Olympique (34-37) en finale du Championnat de France et contre le Stade Toulousain (12-18) en Finale de Coupe d’Europe.

Le titi parisien prolonge son aventure sous le maillot rose et soulève le bouclier de Brennus en 2007 en étant titulaire lors de la finale face à Clermont. Suite à ce titre, Kayser décide de quitter le cocon parisien et la concurrence féroce  avec Dimitri Szarzewski – retenu également dans le groupe des 36 pour la préparation à la Coupe du Monde 2015 -et Mathieu Blin. Il rejoint le club anglais de Leicester.

Benjamin Kayser et l’Angleterre : une histoire d’amour

benjamin kayser angleterre femme

Son séjour chez les prestigieux Tigers de Leicester est une réussite. En 2009, le Talonneur remporte le Championnat d’Angleterre avec son compatriote Julien Dupuy mais échoue en finale de Coupe d’Europe contre les Irlandais du Leinster (13-16). Son expérience anglaise lui permet d’intégrer le XV de France lors de la tournée estivale en 2008 en Australie avec notamment un autre débutant, le demi de mêlée Sébastien Tillous-Borde. Le talonneur profite de l’absence des joueurs retenus pour les phase finales du Top 14.

Benjamin Kayser apprécie le fonctionnement des anglais et leur faculté à se concentrer avant un match en passant de la décontraction totale à un état d’esprit de guerrier. Il est également marié avec une anglaise, Andrea Louise. Un des grands moments de sa carrière reste sa titularisation avec les Bleus à Twickenham lors du crunch du Tournoi des 6 nations 2013. Un moment de plaisir et d’émotion pour cet anglophile.

Néanmoins, en 2009, l’international tricolore retrouve son club formateur, le Stade Français, et les internationaux Mathieu Bastareaud, Pascal Papé et Dimitri Szarzewski. Ce retour au bercail s’avère être un échec sur le plan individuel et collectif (8ème place en championnat). Courtisé par Clermont et Leinster, Kayser tente de relancer en vain sa carrière au Castres Olympique.

 

La renouveau de Benjamin Kayser à Clermont

benjamin kayser talonneur clermont rugby

Après ces deux saisons sans relief, le talonneur a l’opportunité de rejoindre l’ASM Clermont. Le talonneur s’impose en Auvergne et participe activement aux belles saisons clermontoises. Ce retour au premier plan lui permet de retrouver l’Equipe de France lors des Test-matches de novembre 2012. Philippe Saint-André titularise le Clermontois lors des trois derniers matches du Tournoi des 6 nations 2013 suite aux mauvaises prestations de Dimitri Szarzewski.

Sa transformation physique entre 2011 et 2012 avec une prise de poids de 10 kg éveille des suspicions de dopage. L’ancien pilier international, Laurent Benezech, évoque notamment son cas ainsi que ceux de Frédéric Michalak, Thierry Dusautoir et Wesley Fofana pour dénoncer le dopage dans le rugby. Cette prise de poids rapide se justifierait par un travail de musculation peu présent précédemment et le talonneur a stabilisé son poids depuis 2012.

Sous le maillot jaune et bleu, Kayser ne complète pas son palmarès en échouant notamment deux fois en Finale de Coupe d’Europe (2013 et 2015) contre Toulon. Les Clermontois perdent également en 2015 la Finale du Top 14 contre le Stade Français (6-12). La fin de saison 2014-15 a un goût amer pour l’ancien Castrais. En effet, il perd également sa place de titulaire dans la première ligne des Jaunards au détriment du Néo-Zélandais John Ulugia.

Benjamin Kayser et XV de France : une première Coupe du Monde ?

kayser équipe de France coupe du monde 2015

Malgré cette baisse de régime en fin de saison, le Clermontois garde la confiance de Philippe Saint-André et figure dans le groupe de 36 joueurs préparant la Coupe du Monde. Il retrouve ses coéquipiers le pilier Vincent Debaty, le deuxième ligne Sébastien Vahaamahina, le troisième ligne centre Damien Chouly, le demi de mêlée Morgan Parra, le centre Wesley Fofana et l’ailier Noa Nakaitaci. Kayser est en concurrence au poste de talonneur avec le Toulonnais Guilhem Guirado et le Racingman Dimitri Szarzewski.

Lors des précédentes Coupe du Monde, le groupe France contenait trois talonneurs. Néanmoins, Philippe Saint-André est susceptible de changer cette habitude lors de l’annonce du groupe de 31 joueurs amenés à représenter la France à la Coupe du Monde. Guirado a été le talonneur français le plus convaincant cette saison et Szarzewski est bien revenu en fin de saison. Mais, la préparation physique actuelle doit permettre à Benjamin Kayser de se régénérer et retrouver son niveau de forme optimal.

Rater la Coupe du Monde en terre anglaise serait un sacré crève-cœur pour cet amoureux de l’Angleterre.

Leave a Comment