Zoom sur Thierry Dusautoir : parcours en clubs et en sélection du capitaine du XV de France

thierry dusautoir xv de france

FICHE JOUEUR DE THIERRY DUSAUTOIR

Nom complet : Thierry Dusautoir

Date et lieu de naissance : 18 novembre 1981 à Abidjan (Côte d’Ivoire)

Taille : 1,88 m

Poids : 100 kg

Poste : Troisième ligne aile

Clubs :

2001-2003 Union-Bordeaux-Bègles

2003-2004 US Colomiers

2004-2006 Biarritz Olympique

depuis 2006 Stade Toulousain

 

Sélection :

Équipe de France : 75 sélections

1ère sélection : Roumanie-France (14-62) le 17 juin 2006

Palmarès de Dusautoir :

Club :

Champion d’Europe 2010

Champion de France 2005, 2006, 2008, 2011 et 2012

Finaliste de la Coupe d’Europe 2006 et 2008

Sélection ;

Vainqueur du Tournoi des 6 nations 2010

Finaliste Coupe du Monde 2011

 

dusautoir capitaine équipe de france

CARRIÈRE DE THIERRY DUSAUTOIR : PLAQUAGES, COUPE DE MONDE, TITRES ET CAPITANAT

A 33 ans, Thierry Dusautoir est le capitaine emblématique du XV de France. Le Toulousain s’apprête à disputer sa troisième Coupe du Monde et reste un atout majeur de l’Equipe de France. Avec son club, le troisième ligne aile désire retrouver le chemin du succès.

Thierry Dusautoir découvre le rugby à 16 ans après 12 années de judo avec une ceinture marron à la clé. Ce début tardif n’empêche pas le natif d’Abidjan de rejoindre l’élite du rugby français à seulement 20 ans sous le maillot bordelais. Après un passage à Colomiers, le troisième ligne aile rejoint un club majeur du championnat de France, le Biarritz Olympique.

Avec le club basque, Thierry Dusautoir gagne ses deux premiers titres de champion de France et s’impose au sein d’une troisième ligne de haut niveau avec les internationaux français Serge Betsen et Imanol Harinordoquy. Le club de Serge Blanco échoue toutefois en finale de Coupe d’Europe en 2006 contre les Irlandais de la province du Munster (19-23).

Thierry Dusautoir : Monsieur plaquage du XV de France

thierry dusautoir stade toulousain

Ses deux belles saisons sous le maillot biarrot sont récompensées par une participation à la tournée d’été de l’équipe de France en 2006. Il débute en sélection en juin contre les modestes roumains (victoire 62-14). L’été 2006 est également marqué par son départ au Stade Toulousain, un autre cador du rugby français. Ses premiers pas dans le club de la ville rose sont timorés et il n’est pas retenu par le sélectionneur Bernard Laporte dans le groupe pour la Coupe du Monde 2007. Mais, la blessure du Clermontois Elvis Vermeulen permet au Toulousain de participer à son premier rendez-vous mondial.

L’ancien bordelais s’impose comme titulaire avec notamment deux essais contre la Namibie (87-10) en phase éliminatoire. En quart de finale, les Bleus affrontent à Cardiff le grandissime favori de la compétition, la Nouvelle-Zélande. Au terme d’un match haletant et une défense héroïque, les Français éliminent à la surprise générale les All-Blacks (20-18). Thierry Dusautoir éclabousse la rencontre de son talent avec un essai à la clé et affiche la statistique affolante de 38 plaquages. Sa réputation de plaqueur invétéré et chasseur de 10 prend forme. L’aventure se termine en demi-finale contre les rivaux anglais (9-14).

Thierry Dusautoir : meilleur joueur du monde de l’année 2011

dusautoir plaquages dark destroyer

Sa performance en Coupe du Monde l’installe en Équipe de France. Il devient capitaine du XV de France pour la première fois en novembre 2008 en remplacement de Lionel Nallet. Lors de la tournée de juin 2009 en Nouvelle Zélande, Dusautoir est le capitaine des bleus auteurs d’un exploit contre les All-Blacks (victoire 27-22). Mais cette tournée est ternie par l’affaire Bastareaud. Une rumeur évoque même une bagarre entre le joueur actuel du RC Toulon et le capitaine de l’équipe de France. Un démenti est apporté par les intéressés.

Avec le Stade Toulousain, le troisième ligne remplit son palmarès avec trois titres de Champion de France en 2008, 2011 et 2012 ainsi qu’un titre de Champion d’Europe en 2010 contre son ancien club Biarriz Olympique. Néanmoins, depuis 3 ans, le club du coach Guy Novès est à la recherche d’un nouveau trophée. Cette saison, après un début de championnat raté, le Stade Toulousain (1er budget du Top 14) revient dans la course et aura sa carte à jouer en cette fin de saison contre les favoris toulonnais et Clermontois.

C’est peut-être le moment de mettre une pièce et de tenter un pari sur la victoire finale du Stade Toulousain en championnat.

A l’approche de la Coupe du Monde 2011 en Nouvelle-Zélande, les observateurs et le public sont peu confiants sur les chances de XV de France du sélectionneur Marc Lièvremont. Le début du parcours des Bleus confirment ces inquiétudes avec une large défaite contre les All-Blacks (17-37) et une défaite humiliante contres les Tonga (14-19). Mais, sous la houlette de leur capitaine, les Français éliminent les Anglais (19-12) et les Gallois (9-8) avant de retrouver les Néo-Zélandais en Finale. Le match est plus serré que prévu (7-8) avec une belle résistance tricolore et un essai de Thierry Dusautoir.

Les prestations du capitaine français, surnommé Dark Destroyer, ne laisse pas indifférent le rugby mondial et le Toulousain est élu meilleur joueur de l’année 2011 par l’IRB.

Coupe du Monde 2015 : la dernière du capitaine Dusautoir ?

dusautoir coupe du monde 2015

Le nouveau sélectionneur Philippe Saint-André mise sur le renouvellement du XV de France avec pour objectif la Coupe du Monde 2015. Il continue toutefois à s’appuyer sur Thierry Dusautoir et lui maintient sa confiance. L’ancien biarrot bat le record du nombre de capitanat de Fabien Pelous en juin 2014. Les résultats ne sont pas conformes aux attentes et Saint-André multiplie les essais pour trouver le groupe idéal. Le troisième ligne aile pourrait être le seul rescapé de la Coupe du Monde 2011 avec Morgan Parra à partiper à la compétition mondiale cet automne.

Le Toulousain a prolongé son contrat jusqu’en 2017 avec le club rouge et noir mais la Coupe du Monde 2015 semble être sa dernière campagne sous le maillot bleu. Un belle performance des Bleus serait une belle sortie pour ce monument du rugby français.

Leave a Comment