Tournoi : après 3 journées

L’officieux championnat d’Europe 2007 est particulièrement suivi, cette année. Dans 6 mois, c’est en effet la Coupe du Monde qui se profile. Les équipes se jaugent, peaufinent leurs systèmes et leur cohésion, en attendant une montée en puissance progressive des sélectionnés pendant l’été.

6

A ce petit jeu, ce sont les Bleus qui s’en tirent le mieux ; les français, avec 3 victoires, dont 2 à l’extérieur, sont en effet lancés sur la voie d’un grand chelem inespérée après les tristes résultats de l’automne. Plus que les résultats, c’est la manière qui a séduit : défense retrouvée, animation offensive variée, audace même, parfois (à l’image de Clerc et son essai victorieux en Irlande) : les Bleus reviennent en force, même si tout n’est pas parfait…Avec la victoire historique de Croke Park, les Bleus ont aussi pris un avantage psychologique contre les Irlandais, qu’ils retrouveront dans leur poule de Coupe de Monde.

Les Bleus d’Italie proposent aussi un jeu attrayant, récompensé par une victoire sur le XV du chardon, samedi. Désormais, les hommes de Berbizier et les fidèles du stadio Flamini attendent une victoire à domicile (Galles et Irlande se déplaceront en Italie) pour – enfin ! – finir un Tournoi avec deux victoires au compteur.

Les latins séduisent, les britanniques patinent : Anglais, Ecossais et Gallois décoivent. Si les Gallois sauvent les apparences, les Ecossais sont à la rue. Alors qu’on les croyait relancés après un bon tournoi 2006, on s’aperçoit que le mal est profond, là-haut. Inquiétant avant la CM, et, peut-être, une élimination historique au premier tour ?
Les Anglais ont montré leurs lacunes samedi, en Irlande, où les Verts ont infligé leur pire défaite aux joueurs du XV de la Rose. Le retour de Wilkinson ne change rien à la donne : les tenants du titre mondial sont au fond du trou. Attention à la bête blessée, cependant, car elle est toujours orgueilleuse, surtout à domicile !

Enfin, l’Irlande reste fidèle à sa réputation : à la recherche d’un grand chelem depuis 1948, la favorite du Tournoi s’est fait surprendre par nos Bleus, au grand dam de son capitaine – absent ce jour-là – O’Driscoll. Une occasion historique a de nouveau été manquée par les hommes en vert, qui regretteront probablement le peu de titres récoltés par cette génération exceptionnelle de joueurs.

3 Comments

  1. PJ says:

    Mouais bon, on va pas s’enflammer non plus hein. Les Bleus ont bien gagné leurs 3 matchs, mais ne mo’nt pas séduit tant que ça. Ca y est, j’ai pu voir la cassette de France-Galles. C’était mieux que contre l’Irlande, mais y’a encore du boulot. La défense est bonne, c’est vrai. Et elle fut excellente contre l’Irlande.

    Mais quand même, la victoire contre l’Irlande tient à un exploit personnel, comme pour l’essai de Dominici contre le Pays de Galles. Autant dire que ça repose sur pas grand chose. La victoire en Irlande est à 70% un gros coup de chance, parce que le match a été bien difficile pour les Bleus. Et les Gallois ont quand même marqué 3 essais à Paris, contre 2 pour la France. Ca c’est aussi inquiétant. Toutes les équipes ne se feront pas autant pénaliser que ces Gallois de samedi. On n’est toujours pas passés sous la barre des 50 points contre la Nvelle-Zélande, alors ne pensons pas encore à une hypothétique finale de Coupe du Monde…

    Quant à l’Ecosse, elle est au fond du trou, c’est une certitude. Autant les 3 essais italiens sont un coup de cul qu’ils n’auront qu’une fois dans leur vie, autant le suite du match les a vu dominer largement leurs adversaires. Les Ecossais ont reculé la plupart du temps qu’ils avaient le ballon. La défense italienne a été excellente. Mais il leur faudra sûrement plus pour battre l’Irlande ou des Gallois qui ont retrouvé leur jeu. Ou alors faudra encore 3 essais en contre!

    L’Angleterre. Que dire? C’est grave. Une équipe de trentenaires, sans relève, et qui n’arrive pas à jouer. J’ai un peu discuté hier avec un collègue anglais (j’espère qu’il viendra faire un tour ici un de ces jours!), et il m’a dit “pour la coupe du Monde, on n’a aucune chance avec eux”. C’est plutôt clair comme analyse! Même avec Wilkinson, les Anglais ne gagnent plus, c’est dire… Robinson à l’air ‘être le seul joueur valable ces derniers temps, mais à 33 ans, faudra se trouver un nouveau messie assez rapidement. J’espère simplement qu’il ne vont pas subitement retrouver leur niveau contre la France, même si ça m’étonnerait beaucoup.

  2. oldiegoodie says:

    Oui, oui, je partage en partie l’analyse de PJ disons … sans concession. Mais je suis plus optimiste que lui sur les Bleus. Les Gallois marquent trois essais dont deux sur des fautes de défense flagrantes qui ne m’inquiètent pas plus que ça tant la défense française est justement bien organisée et solide et donc capable de se corriger. Les bleus m’ont surtout convaincu dans leur façon de ne pas s’affoler face à un score calamiteux en début de partie et ça, c’est plutôt nouveau et une marque de confiance en eux.
    Pour ce qui est des italeins c’est pareil je suis un peu plus positif que PJ car les essais en contre lorsqu’il y en a trois ce n’est pas franchement un hasard et cela punit une équipe écossaise qui ne sait pas où elle va tout en récompensant l’équipe qui est la plus affûtée. Les italiens auraient marqué de toute façon , pas autant mais suffisamment pour déstabiliser les écossais. La victoire italienne n’est pas un coup de cul ou alors le coup d’un joli cul!

  3. PJ says:

    Attention, la victoire italienne n’est pas du tout volée, je n’ai pas dit ça! Les 3 essais sont chanceux, mais pas la victoire finale. Leur défense a été excellente, je le répète. C’est vrai que Cusiter n’a pas été inspiré sur sa passe longue, mais sur l’autre interception, il cherche son 12 à hauteur et s’il le trouve, ça fait (à 90%) essai pour l’Ecosse. Ca se joue à rien. Mais les Italiens étaient bien au-dessus. Ma question est: est-ce que ça suffira pour battre l’Irlande ou Galles?

    Quant à l’equipe de France, je ne suis pas complètement pessimiste. La défense est un point fort pour l’instant, mais il ne faudrait pas se voir trop beau. La victoire en Irlande est un semi-hold-up et celle contre Galles est bonne, mais pas exceptionelle non pplus. En fait ce qui m’inquiète, c’est qu’il ne faudrait pas attendre un coup d’éclat d’un 3/4 à chaque match.

Leave a Comment