Quand regarder le rugby est bon pour l’environnement

Lu dans Libération :

Le Tournoi des six nations, samedi, a entraîné une chute de la consommation d’électricité de 100 mégawatts par rapport à la normale, soit l’équivalent de 1 million d’ampoules, a indiqué le réseau national d’électricité EirGrid. Explication : la quasi-totalité des Irlandais a regardé le match, se groupant à plusieurs dans un même foyer, éteignant les lumières dans les autres pièces et dans de nombreuses maisons. Un sursaut énergétique à noter à la mi-temps, avec l’allumage des bouilloires pour la pause-thé.

2 Comments

  1. PJ says:

    J’imagine que la consommation d’eau a dû être dantesque à la mi-temps! D’ailleurs, dans les égoûts de Paris, toutes les personnes en service sont priées de les évacuer à la mi-temps des matchs de foot de l’EdF. Les niveaux montent tellement en 2 minutes que c’est dangereux pour eux!

  2. Moriarty says:

    Excellente anecdote !
    A noter que 100 MWatts ont été utilisés en surconsommation le soir-même, à cause des mini-tireuses électriques de Guiness fonctionnant plein pot dans les maisons irlandaises :-)

Leave a Comment