Ca sent la poudre

ffr.jpegwru.jpgLe France-Galles de samedi soir devrait être un sacré choc. Avec d’un coté des Bleus en tête du Tournoi mais sacrément vernis en Irlande et de l’autre des Rouges en grosse perte de vitesse, ce match promet d’être explosif.

Après une défaite peut-être pas méritée contre l’Irlande, puis un naufrage collectif contre l’Ecosse (9-21), Gareth Jenkins, le sélectionneur gallois, a prévu beaucoup de changements. On commence à l’arrière avec la blessure de Kevin Morgan, peut-être le meilleur joueur gallois dans ce tournoi, qui sera forfait sur blessure. Les autres changements sont eux tactiques, avec le retour de Tom Shanklin au centre et de Jamie Robinson à l’aile, à la place du prometteur Czekaj. Mais le gros changement intervient devant avec une toute nouvelle première ligne, sans les «jumeaux» Jones, et la disparition pure et simple du deuxième ligne Sidoli de la feuille de match.

Jenkins justifie ces changements: «En première ligne, nous avons recherché de l’impact physique pour présenter une toute autre dynamique qu’en Ecosse. Nous n’étions pas au mieux dans ce secteur à Edimbourg et nous souhaitons ajouter de la puissance au pack». Concernant le match contre les Bleus, le coach gallois admet que le défi est immense, mais refuse de partir battu: «Leur défense est très rapide et ils saisissent leurs chances dans les phases d’attaques. Nous devrons rompre leur domination physique et nous savons exactement comment nous comptons nous y prendre. Aller en France n’est jamais facile et ils ont prouvé lors des deux premiers matches qu’ils avaient la meilleure équipe de la compétition. Mais nous sommes à un stade où nous devons vraiment revenir et montrer ce que nous avons à proposer.»

Du coté français, il y a aussi du changement. Comme chez les Gallois, le meilleur Bleu du tournoi est blessé. Sébastien Chabal n’a joué que 9 minutes ce dimanche en championnat anglais avant de devoir céder sa place. C’est bien dommage pour le défi physique. Vermeulen sera le 8 Français ce samedi. En première ligne, Mas remplace De Villiers. Ce sont les seuls changements parmi les titulaires. Sur le banc, August remplace Bruno, Lamboley remplace Papé et Rougerie sera présent à la place de Cédric Heymans.

Ces changements arrivent dans une continuité d’esprit du staff de l’équipe de France, selon «une stratégie qui consiste à faire jouer les 39 joueurs et à gagner les matches», dixit Jo Maso. Comme prévu, tous les joueurs participeront au Tournoi mais aucun ne jouera tous les matchs. Le but étant évidemment de tester tout le monde en vue d’établir la liste des 30 joueurs qui joueront la RWC’07.

Pas de révolution donc du coté français, avec notamment une charnière et une ligne arrière inchangées. Mignoni relègue pour la troisième fois d’affilée Dimitri Yachvili sur le banc, et Skrela garde le poste d’ouvreur. Avec une place pour la coupe du monde à gagner, Bleus et Rouges devraient nous offrir un super match. A ne pas manquer non plus, le déplacement des Anglais en Irlande.

Les deux équipes:
France :
Poitrenaud (Stade Toulousain) – Clerc (Stade Toulousain), Marty (Perpignan), Jauzion (Stade Toulousain), Dominici (Stade Français) – (o) Skrela (Stade Français), (m) Mignoni (Clermont) – Bonnaire (Bourgoin), Vermeulen (Clermont), Betsen (Biarritz) – Thion (Biarritz), Nallet (Castres) – Mas (Perpignan), Ibanez (Wasps/ANG, cap.), Milloud (Bourgoin)
Remplaçants: August (Biarritz), Marconnet (Stade Français), Lamboley (Stade Toulousain), Harinordoquy (Biarritz), Yachvili (Biarritz), Beauxis (Stade Français), Rougerie (Clermont)

Pays de Galles:
Lee Byrne – Shane Williams, Tom Shanklin, James Hook, Mark Jones – (o) Stephen Jones (cap), (m) Dwayne Peel – Martyn Williams, Ryan Jones, Alix Popham – Alun-Wyn Jones, Ian Gough – Chris Horsman, Matthew Rees, Gethin Jenkins
Remplaçants: Rhys Thomas, Duncan Jones, Brent Cockbain, Jonathan Thomas, Mike Phillips, Ceri Sweeney, Jamie Robinson


Equipe préférée: disons que je suis Toulouso-montpelliérain. Joueurs préférés: Philippe Sella, Yannick Jauzion, Cédric Heymans, Sébastien Chabal, Byron Kelleher, Vincent Clerc, Shaun Sowerby, Maxime Médard (ouh qu'ils l'ont bien formé lui!), Petru Balan et Takudzwa Ngwenya. Et aussi Auguste Chadwick et Andy McLean. Joueurs détestés: Agustin Pichot, David Auradou, Fabien Pelous, Rodrigo Roncero, Mario Ledesma, Mathieu Blin, Lawrence Dallaglio, Pierre Mignoni...

6 Comments

  1. Alex says:

    est ce que Michel Berger sera titulaire pour France Gall ?

    (ok d’accord je sors…)

  2. PJ says:

    Rhôô Alex, c’est une blague éculée! (Notez qu’il n’y a aucun gros mot dans cette phrase.) ;-)

  3. Alex says:

    ouais PJ, je sais, je suis un peu fatigué en ce moment ;-)

  4. Qui©he says:

    La France va gagner le tournoi !

  5. oldiegoodie says:

    Et alors! Que font les rédacteurs de Parlonsrugby? Ils cuvent encore 24 heures + de leur trosième mi-temps? Si c’est ça , ils sont excusés!
    Mais bon on aurait été content de lire des commentaires élogieux sur une équipe de France en pleine possession de ses moyens, gérant avec application et rigueur un début de match où les Gallois pensaient qu’ils pouvaient la prendre à la gorge. Rien de flamboyant chez les Bleus mais de l’application, un peu besogneuse, mais où le collectif a été sans défaut. pour moi l’homme du match a été Ibanez et non pas Skrela qui a fait son travail, bien fait certes mais avec des coups de pieds somme toute faciles. Une petite inquiètude pour l’avenir cependant: ce sont des plus que trentenaires qui ont tenu la maison, Dominici et Ibanez et un peu Betsen qui chasse beaucoup mais tombe aussi beaucoup alors que le rugby moderne demande de rester debout. Bon maintenant un bon score et la manière contre les Anglais et on est bons pour la coupe du monde.

  6. PJ says:

    Désolé Oldiegoodie, mais en ce qui me concerne, je n’ai pas pu voir le match pour cause de jouage de musique. Donc pas de résumé en ce qui me concerne. J’ai lu quelques analyses par-ci par-là, et je serais moi-même preneur de toute analyse parlonsrugbyienne.

Leave a Comment