Vers un début de mieux?

« Bien fait pour lui, » c’est ce que je me suis dit en lisant ce matin l’info sur le Midol. Rhys Garfield, joueur amateur de 22 ans évoluant à Pontycymmer, au Pays de Galles (forcément!) vient de prendre 15 mois de prison ferme pour avoir volontairement piétiné la tête d’un adversaire durant un match. Son adversaire victime de ce sale « rucking » avait subi une profonde blessure de dix centimètres, nécessitant la pose de 30 points de suture.

Voilà qui m’a particulièrement fait plaisir et soulagé. Non, la violence gratuite et la connerie primaire ne sont pas une fatalité dans le rugby. Ca fait pourtant quelques temps que je vois, en pro comme en amateur, des gars marcher sur un joueur au sol, sans savoir de qui il s’agit, juste parce que son maillot n’est pas de la même couleur. C’est d’une débilité! Un de mes ex-coéquipiers s’est reçu une fourchette un jour en mêlée. Arrachage partiel de la cornée. Et le gars qui lui a fait ça le connaissait très bien, il est venu le voir et lui a dit: « Je suis désolé, je ne savais pas que c’était toi. » Et alors? Si ça avait été un autre, il aurait été fier de son geste? Ca vaut vraiment le coup de bousiller la vie d’un mec juste parce qu’il porte un maillot rouge et pas bleu? Franchement, cette attitude pré-néolithique m’insupporte au plus haut point. Comme ces personnes qui se battent sur le terrain puis sortent bras dessus-dessous du terrain. Ridicule. Le rugby, sa convivialité, ce n’est pas ça, en tout cas pas pour moi.

Dans le même genre, Phil Greening vient d’être condamné par le tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand à un dédommagement de 90 000€ en faveur d’Aurélien Rougerie, qu’il avait blessé en 2002. Suite à un mauvais geste reçu à la gorge, l’ailier français avait dû être opéré trois fois à la trachée. Cette décision fait son effet, puisqu’elle ouvre la voie à d’autre actions similaires. Le tribunal a considéré qu’il y avait eu une faute de jeu, de type technique, et une faute contre le jeu, de type éthique, ce qui est très important. Un joueur coupable d’une agression volontaire peut donc être maintenant poursuivi en justice.

Voilà, c’était mon coup de gueule du jour. Maintenant, Greening – qui, criant à l’injustice, veut faire appel de toutes les manières possibles – et Garfield pourront réfléchir à leurs actes. Et j’espère profondément que ce type de sanctions pourront également faire réfléchir, s’ils en sont capables, ceux qui prennent un malin plaisir à blesser par plaisir.


Equipe préférée: disons que je suis Toulouso-montpelliérain. Joueurs préférés: Philippe Sella, Yannick Jauzion, Cédric Heymans, Sébastien Chabal, Byron Kelleher, Vincent Clerc, Shaun Sowerby, Maxime Médard (ouh qu'ils l'ont bien formé lui!), Petru Balan et Takudzwa Ngwenya. Et aussi Auguste Chadwick et Andy McLean. Joueurs détestés: Agustin Pichot, David Auradou, Fabien Pelous, Rodrigo Roncero, Mario Ledesma, Mathieu Blin, Lawrence Dallaglio, Pierre Mignoni...

7 Comments

  1. bolivar says:

    Je suis assez d’accord dans l’ensemble. Mais est-ce que cela pas un peu difficile de différencier les maladroits des méchants? Est-ce que la dérive peut pas partir dans l’autre sens?

    Et sinon, c’est quoi « recevoir une fourchette »

  2. PJ says:

    Avec la vidéo (pour les matchs qui sont diffusés bien sûr), la différence est souvent flagrante. Quand on voit Greening qui plaide l’accident, c’est pathétique de mauvaise fois. Après pour les matchs amateurs, c’est évidemment plus compliqué. Mais pour 10 cas douteux, on pourra sanctionner autrement qu’en matchs de suspension celui qui a vraiment dépassé les bornes. Et c’est déjà beaucoup.

    Et une fourchette, c’est les deux doigts (index-majeur) dans les yeux.

  3. Captain Cavern says:

    Je ne me souviens plus de l’action Greening-Rougerie.
    Ca s’est passé comment ? C’était pas une attaque de greening coude en avant, et ROugerie essayant de l’arreter s’est mangé le coude dans la gorge?
    J’ai vu les images quand ca s’est produit, mais là, plus moyen de m’en souvenir …

  4. Captain Cavern says:

    Je me souviens d’un Irlande France, ou les irlandais avaient multiplié les sales coups. Roumat s’était volontairement fait marcher sur la tête, et Gonzales s’était fait dérouiller le genou par un coup de pied en dehors d’une action de jeu …
    L’image de Roumar se faisant marcher sur la gueule m’est restée…

  5. PJ says:

    Oui, je n’ai pas pu retrouver l’image, mais c’était sur un coup de coude.

  6. Captain Cavern says:

    Rougerie défendait ou attaquait ?

  7. PJ says:

    Il défendait. Greening arrivait avec le ballon et le bras replié en avant, comme pour un raffut, mais avec le coude. Ce qui est extrêmement dangereux et interdit.

Leave a Comment