Les Fidjiens en pétard

fidji-ru.gifLe mondial se prépare dans la confusion aux îles Fidji. Deux joueurs de l’équipe nationale, sous couvert d’anonymat, accusent dans la presse nationale des dirigeants de leur fédération de fumer de la drogue. A deux mois du coup d’envoi du mondial, cette dernière doit être bien embarrassée.

Les deux joueurs expliquent par exemple que le bus qui devait les amener de leur hôtel au stade avant le match contre l’Australie le 9 juin dernier a été très retardé parce que deux officiels fumaient de la marijuana dans l’hôtel. « Nous en avions vraiment marre d’attendre, explique l’un des joueurs à Fox Sports. Le capitaine (Alivereti Doviverata) aussi, il nous a dit de partir et de ne pas les attendre« .

Ces deux mêmes dirigeants, dont les noms ont également été tus, auraient également fumé de l’herbe lors du camp d’entraînement précédant le match du Tournoi des Nations Pacifiques contre l’Australie A le 23 juin. Et la police avait été appelée lors de l’une de leurs fêtes deux jours plus tôt. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour les joueurs, qui ont donc décidé de lever le silence. « Peu de gens en parleront parce que nous savons comment ça marche, nous risquons d’être sanctionnés si nous parlons, mais ce n’est pas bien ce qu’il se passe parce que beaucoup d’argent est investi dans cette équipe« .

Cette affaire ne paraît pas si grave que ça en elle-même, mais elle intervient quelques semaines seulement après la suspension de Rupeni Caucaunibuca, l’ailier star de la sélection, après un test positif le 24 mars dernier. Et d’autres joueurs, , comme Sireli Naqelevuki, le Clermontois Vilimoni Delasau ou encore l’ancien Montois Viliame Satala ont eux aussi été suspendus ces dernières années pour les mêmes raisons. Ce qui commence à faire beaucoup!

La fédération est bien embarrassée avec cette nouvelle affaire si près du début de la Coupe du monde. « Nous allons nous occuper du problème et nous expliquer avec ceux qui sont impliqués si ces allégations s’avéraient vraies, déclare le boss du rugby fidjien, Ratu Timoci Tavanavanua, dans le Fiji Times. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas en dire davantage. » Après le contrôle positif de Caucaunibuca, la mise en place d’un contrôle de détection chez leurs joueurs avait été annoncée. Mais avec cette nouvelle affaire, il se pourrait bien qu’il soit mis en place avant le mondial, ce qui semble nécessaire.

Les Fidjiens figurent dans le groupe B en compagnie de l’Australie, du Pays de Galles, du Japon et du Canada.


Equipe préférée: disons que je suis Toulouso-montpelliérain. Joueurs préférés: Philippe Sella, Yannick Jauzion, Cédric Heymans, Sébastien Chabal, Byron Kelleher, Vincent Clerc, Shaun Sowerby, Maxime Médard (ouh qu'ils l'ont bien formé lui!), Petru Balan et Takudzwa Ngwenya. Et aussi Auguste Chadwick et Andy McLean. Joueurs détestés: Agustin Pichot, David Auradou, Fabien Pelous, Rodrigo Roncero, Mario Ledesma, Mathieu Blin, Lawrence Dallaglio, Pierre Mignoni...

5 Comments

  1. albert ferrasse says:

    tu vas finir avec moscato si tu continues avec ce genre de titres-)-)-)-)-)-)-)
    pour Caucaunibuca, c’ est un alibi tout trouvé : « pourquoi je me drogue? parce que je vais en sélection-)-)-)) »

  2. thi oc says:

    putain, il va falloir que je pense à changer le pseudo moi-)-)-)-)-)-)

  3. PJ says:

    Cher Albert oc,
    Tu ne crois pas si bien dire! Le titre n’est pas de moi, mais du Midi Olympique… où Moscato fait une pige. Sûr que c’est lui qui le leur a glissé!!! ;-)
    Mais bon, je sais pas trouver des titres.

  4. PJ says:

    La liste des 30 Fidjiens retenus pour la Coupe du monde est tombée. Et grande surprise, l’ailier d’Agen, Rupeni Caucaunibuca, n’en fait pas partie!

    Il y a néammoins sept joueurs licenciés en France dans cette liste: Ratuva (Massy), Domolailai (Tarbes), Baï (Clermont), Kunavore (Toulouse), Delasau (Clermont), Bolavucu (Brive), Ligairi (Brive).

    Avants (17): Graham Dewes, Alefoso Yalayalatabua, Sunia Koto, Vereniki Sauturaga, Jone Railomo, Henry Qiodravu, Bill Gadolo, Iferemi Rawaqa, Kele Lewere, Isoa Domolailai, Wame Lewaravu, Jone Qovu, Netani Talei, Semisi Naevo, Sisa Koyamaibole, Aca Ratuva, Akapusi Qera.

    Arrières (13): Jone Dunivucu, Mosese Rauluni, Nicky Little, Waisea Luveniyali, Seremaia Bai, Seru Rabeni, Kameli Ratuvou, Maleli Kunavore, Vilimone Delasau, Isoa Naivua, Filimone Bolavucu, Gabiriele Lovobalavu, Norman Ligairi.

  5. PJ says:

    Après l’annonce des 30 joueurs retenus pour le mondial, le Ministre des finances fidjien vient d’annoncer que les Fidji pourraient ne pas venir en France, faute de moyens.

    La situation est très critique. Le gouvernement militaire ne dispose plus de fonds pour la fédération, qui est endettés à hauteur de 180 000 euros environ. Le ministre des finances par intérim a donc indiqué que, ne disposant d’aucune rallonge budgétaire, la sélection pourrait décliner sa participation au mondial. Plutôt dingue non?

    C’est encore le Fiji Times qui l’annonce. Dernier espoir pour les fidjines, une réunion qui se tiendra bientôt entre le chef militaire Voreqe Bainimarama, autoproclamé Premier ministre après le coup d’Etat de décembre dernier, et le ministre Chaudhry. Un tel forfait serait je pense un camouflet pour l’IRB et la crédibilité de sa compétition phare. Et puis ça me ferait bien ch… vu que je dois aller voir Australie-Fidji!!!

Leave a Comment