La révélation de la semaine: Mathieu Bélie

mahieu-belie.jpgNicolas Bézy, Mathieu Bélie. C’est avec cette charnière inédite que le Stade Toulousain a démarré son match face à Auch, avec la réussite que l’on sait. Inédite car c’était le grand jour pour ces deux jeunes joueurs formés à Toulouse. Bézy, 18 ans, et Bélie, 20 ans, sont titularisés pour la première fois avec l’équipe première. Ils n’ont jusque-là foulé qu’une seule fois les pelouses du Top14, mais – quelle entrée en matière! – au Stade de France, contre le Stade Français.

Il faut le dire, les deux hommes ont été brillants. Complémentaires, sûrs, rapides, efficaces, tout leur correspond. Et avec 9 tentatives réussies sur 12, Mathieu Bélie a marqué ses premiers points dans le Top 14, pour des débuts plus que convaincants. Ces 18 points marqués ont fait de l’ouvreur d’1m 80 l’homme du match, et la révélation de la semaine.

Licencié à l’AS Tournefeuille puis à l’US Colomiers, Bélie n’a donc pas quitté la région toulousaine. Buteur attitré de la réserve toulousaine (2e de son championnat derrière Montpellier), il faisait partie de l’Equipe de France lors de la Coupe du monde des -19 ans il y a de cela deux ans équipe éliminée par l’Australie en demi-finale). Le bagage est donc déjà imposant. Sans compter qu’à seulement 18 ans, il était surclassé pour participer à cette compétition! Normal donc de le voir arriver dans l’élite quelques mois après ses anciens coéquipiers Parra, David ou Bastareaud.

Présenté comme «un ouvreur-né» par Michel Marfaing, ancien ailier de rêve aujourd’hui entraîneur des espoirs toulousains, Bélie a parfaitement justifié la confiance que lui accordent les entraîneurs toulousains, Guy Novès en tête. Bien servi par l’impeccable Bézy, l’ouvreur a pu faire étalage de ses grandes qualités: jeu au pied du droit comme du gauche, vision du jeu, vitesse d’exécution.

Pas avare de compliments, Marfaing voit en lui «l’ouvreur de demain.» Il ne serait donc pas étonnant de le voir de nouveau titulaire mercredi contre Castres. Toulouse peut y gagner gros. Bézy et Bélie sont capables de faire gagner Toulouse tout en permettant aux habituels titulaires de se reposer. Une chance inespérée en vue de la fin de saison que le Stade se prépare. Alors que l’on évoque le possible retour de Michalak, à qui le club a fait une offre, le Stade Toulousain a peut-être déjà trouvé avec Bézy et Bélie les joueurs qui pouvaient lui manquer à ces postes cruciaux. Un bel avenir leur est en tout cas promis, en Rouge et Noir, et pourquoi pas en Bleu…


Equipe préférée: disons que je suis Toulouso-montpelliérain. Joueurs préférés: Philippe Sella, Yannick Jauzion, Cédric Heymans, Sébastien Chabal, Byron Kelleher, Vincent Clerc, Shaun Sowerby, Maxime Médard (ouh qu'ils l'ont bien formé lui!), Petru Balan et Takudzwa Ngwenya. Et aussi Auguste Chadwick et Andy McLean. Joueurs détestés: Agustin Pichot, David Auradou, Fabien Pelous, Rodrigo Roncero, Mario Ledesma, Mathieu Blin, Lawrence Dallaglio, Pierre Mignoni...

8 Comments

  1. Marie says:

    Et oui, Mathieu Bélie et son confrère Nicolas Bézy, des p’tits jeunes qui ont de l’avenir, ça c’est sur !!!
    Et puis c’est sur que les titulaires habituels feraient bien de se reposer un peu… Oui on peut le dire, ils tombent vraiment à pic ces deux là !

  2. Yannick says:

    CA fait vraiment plaisir de voir monter ces jeunes pousses, le stade en a réelement besoin et çà fait du bien de pouvoir compter sur eux aussi, en + des recrutements de “gros”.
    Serions nous en plein dans une periode charnière pour le stade, comme aux débuts des années 2000 ou Michalak et consorts ont commencé à emerger…là c’est pareil : Bélie, Bélie, Medard, Mermoz, Ledevedec (si y’avait pas ces foutus pepins physiques)… bref, une vraie bonne brochette de futur tres bons du Stade.

  3. PJ says:

    Bon, tout d’abord, désolé, j’ai mal senti le coup, puisque ni Bézy ni Bélie n’étaient sur la feuille de match à Castres. Mais bon, Jauzion en 10, je n’aurais pu l’imaginer! Ca a bien marché en plus! Il est fort ce Novès.

    Et pour les noms que tu as cité, j’ai lu cette semaine que Mermoz tenait malheureusement à quitter le club cet été. Et apparemment Toulouse ne le retiendrait pas.

  4. Yannick says:

    En fait, çà m’étonne pas, j’avais vu une interview de lui une fois où il commencait à etre passablement excédé de ne pas signer pro et de ne jamais avoir de temps de jeu… çà peut se comprendre aussi, à son âge ce doit etre un mort de faim!

    Quant à Jauzion ce n’est pas la premiere fois qu’il fait une pige en 10. L’an dernier ou il y a 2 ans je crois, il l’avait fait fait une ou deux fois a cause de blessures de Michalak me semble t’il.

  5. Marie says:

    Michalak qui va sans doute resigner au Stade Toulousain d’après les bruits qui courent…

  6. PJ says:

    Oui, et je ne trouve pas que ce soit une bonne idée.

  7. Marie says:

    Tout à fait d’accord…

  8. Mat says:

    Plus de 10 ans après, quelle déception… pour l’un comme pour l’autre …

Leave a Comment