Bloodgate

Tout a démarré le 12 avril dernier, lors du quart de finale de H Cup opposant les Harlequins de Londres au Leinster, match remporté 6-5 par les Irlandais. A quelques minutes du coup de sifflet final, l’entraîneur des Quins, Dean Richards, souhaite désespérément faire un changement. Mais il ne peut pas, tous ont déjà été effectués. Il utilise alors sa botte secrète. Une technique qui ne l’aura pas fait gagner le match, mais qui lui coûte aujourd’hui 3 ans de suspension de toute compétition. C’est l’histoire du Bloodgate.


Si cette histoire ressort aujourd’hui à la surface, c’est que l’acteur principal de celle-ci a craqué. Tom Williams, l’ailiers des Harlequins n’en pouvait plus de garder son secret de polichinelle. Remplacé sur saignement, la seule manière de faire le changement désiré par Richards, Williams sort. Sa blessure interpelle tout de même. Car si l’ailier saigne abondamment de la bouche, les ralentis ne montrent aucun choc susceptible d’avoir engendré cette blessure.

williams-bloodgate

Que s’est-il donc passé? Une enquète est menée, mais c’est Williams lui-même, mis sous pression, qui finit par l’expliquer: c’est Dean Richards qui lui a fait « craquer » une ampoule de faux sang dans la bouche. L’ampoule, achetée par le physiothérapeute du club à la demande de l’entraîneur, lui a été fournie par le docteur du club, Wendy Chapman, entrée sur le terrain. Cette dernière lui aurait même taillé la bouche au scalpel pour couvrir tout risque de soupçon!

Afin d’acheter le silence du joueur sur cette affaire, le club londonien lui aurait proposé une rallonge de 4 ans de son contrat, ainsi qu’une prime substantielle pour sa signature. Après avoir refusé l’offre, Williams a tout déballé. Et les conséquences sont lourdes. 48 fois sélectionné en équipe d’Angleterre, Dean Richards, 46 ans, est suspendu pour 3 ans de toute compétition, et a perdu toute crédibilité dans le milieu. Le physiothérapeute Steph Brennan, qui visait une place dans le staff de la sélection anglaise, prend lui 2 ans d’interdiction de travailler en lien avec le rugby. Tom Williams, initialement suspendu un an, a vu sa peine réduite à 4 mois après ses aveux. Quant au club des Harlequins, il s’en sort trés bien avec une simple amende de 300 000 euros et aucune suspension de H Cup. Le médecin Wendy Chapman s’en sort elle encore mieux… blanchie! Le président des Harlequins, Charles Jillings, a lui démissionné de ses fonctions.


Equipe préférée: disons que je suis Toulouso-montpelliérain. Joueurs préférés: Philippe Sella, Yannick Jauzion, Cédric Heymans, Sébastien Chabal, Byron Kelleher, Vincent Clerc, Shaun Sowerby, Maxime Médard (ouh qu'ils l'ont bien formé lui!), Petru Balan et Takudzwa Ngwenya. Et aussi Auguste Chadwick et Andy McLean. Joueurs détestés: Agustin Pichot, David Auradou, Fabien Pelous, Rodrigo Roncero, Mario Ledesma, Mathieu Blin, Lawrence Dallaglio, Pierre Mignoni...

2 Comments

  1. champy4444 says:

    Je vous laisse un message concernant mon intérêt et ma spécialité qui est la mienne, le top 14. J’attends de vos nouvelles.

    Cordialement

    Guillaume Champenois

  2. jojo says:

    Ils ont un bus en NZ?

Leave a Comment