Zoom sur Guilhem Guirado : formation à Perpignan, confirmation à Toulon, montée en puissance au sein du XV de France

Le capitaine des Bleus Guilhem Guirado

FICHE JOUEUR DE GUILHEM GUIRADO

Nom complet : Guilhem Guirado

Date et lieu de naissance : 17 juin 1986 à Céret (Pyrénées-Orientales)

Taille : 1,83m

Poids : 105 kg

Poste : Talonneur

Clubs :

2006-2014 : USA Perpignan

2014-2019 : RC Toulon

2019- : Montpellier HR

Sélections :

Équipe de France : 67 sélections – 40 points

1re sélection : France-Italie (25-13), le 9 mars 2008

Palmarès de Guirado :

Champion de France 2009 avec Perpignan

Vainqueur de l’European Rugby Champions Cup avec Toulon en 2015

Guirado est l'homme de confiance de Jacques Brunel

CARRIERE DE GUILHEM GUIRADO : PERPIGNAN, TOULON, MONTPELLIER ET EQUIPE DE FRANCE

Homme fort de Jacques Brunel en équipe de France, Guilhem Guirado incarne à ses dépens le XV de France qui perd. Personnage attachant pour certains, rancunier pour d’autres, Guirado n’en reste pas moins l’un des meilleurs talonneurs européens du moment. Mais est-ce que ce sera suffisant pour faire sortir la France des poules de la prochaine coupe du Monde ?

Après un rapide passage à Arles-sur-Tech en cadets, Guilhem Guirado intègre le centre de formation de l’USA Perpignan. En 2006, il fait son entrée en équipe première. Lors de sa première saison, il doit se contenter d’un rôle de doublure. Le poste de talonneur est partagé entre Marius Tincu et Michel Konieck.

Peu à peu, Guirado prend du volume. Toutefois, pas encore assez pour prétendre à une place de titulaire. Lors de la finale du Top 14 remportée en 2009 face à Clermont, il est sur le banc des remplaçants. Malgré tout, ses performances attirent l’œil de Marc Lièvremont, qui lui offre sa première cape le 8 mars 2008 face à l’Italie (victoire 25-13).

En 2010, Guirado est titulaire à part entière dans le XV de l’USAP sous les ordres de Jacques Brunel. Les Perpignanais atteignent encore une fois la finale, mais s’inclinent, cette fois-ci face à Clermont. Ce match est, au grand dam des amoureux du rugby, un avant-goût de la carrière future de Guirado.

Montée en puissance de Guilhem Guirado au sein du XV de France

Sous les ordres de Marc Lièvremont, Guilhem Guirado est le plus souvent remplaçant. Lors de la Coupe du Monde 2011, il ne joue que contre le Canada en poules. La France ira jusqu’en finale, où elle s’inclinera contre la Nouvelle-Zélande.

Avec la retraite internationale de William Servat, Guilhem Guirado pense s’installer au poste, mais Philippe Saint-André lui préfère Benjamin Keyser. Lors du Tournoi des VI Nations 2013, la France fait l’une des pires prestations de son histoire en terminant avec la cuillère de bois. Le Catalan est cantonné à un rôle de doublure.

En 2014, Saint-André titularise Szarzewski et Mach au poste de talonneur lors du VI Nations. Toutefois, Guirado débute en tant que titulaire lors du test-match face à l’Italie en juin (défaite 39-13). Il y inscrit même le premier essai de sa carrière internationale à la 65e.

En 2015, le vent tourne enfin. Philippe Saint-André lui offre une place de titulaire à part entière lors du VI Nations. Les Bleus termineront 4du tournoi, avec une victoire face à l’Écosse et à l’Italie.

Avec l’arrivée de Guy Novès au poste de sélectionneur en 2016, Guirado est nommé capitaine de l’équipe. Son capitanat sera confirmé par Jacques Brunel, son ancien entraîneur à l’USAP, lors de sa prise de fonction en 2018.

Guirado a été champion de France avec Perpignan

Guilhem Guirado s’affirme au plus haut niveau avec le RC Toulon

Sa titularisation en équipe de France coïncide avec son transfert à Toulon un an plus tôt. En 2014, Guirado quitte le club de Perpignan où il était depuis 8 ans. L’USAP vient alors de subir une relégation historique en Pro D2, après avoir passé 103 ans dans l’élite du rugby français.

Le Catalan trouve alors refuge au RC Toulon. Sous la houlette de Bernard Laporte, les Varois remportent l’European Cup à Twickenham face à Clermont (18-24) en 2015. Guirado est titulaire lors de la finale. Il fait face notamment à Benjamin Kayser, duquel il a été le remplaçant en équipe de France quelques années auparavant.

Les deux années suivantes, le RCT accédera à la finale du Top 14, mais s’inclinera par deux fois. En 2016, pour la dernière de Bernard Laporte aux commandes de l’équipe, les coéquipiers de Guirado subiront la loi du Racing 92. Cette année-là, il sera récompensé à la Nuit du Rugby en devenant le meilleur international de la saison.

En 2017, c’est l’ASM Clermont qui remportera le Championnat de France. Pour ces deux finales, Guilhem Guirado est titulaire, mais cédera sa place en 2période. En club, comme en équipe de France, le malheureux Catalan est adoubé par ses pairs, mais n’obtient pas la reconnaissance qu’il mérite à cause de résultats collectifs en berne.

Portrait de Guilhem Guirado

Guilhem Guirado le capitaine malheureux d’une France qui perd

Depuis qu’il a été nommé à capitaine du XV de France, Guirado émarge à plus de 60% de défaite. Brocardé par une partie de la presse, il tente par tous les moyens de faire face à une situation qui lui peu à peu lui échappe et à un rôle qui semble très lourd à porter, surtout par les temps qui courent.

Lors du VI Nations 2019, à la suite de la défaite face à l’Angleterre, le sélectionneur Jaques Brunel tente de lui retirer le capitanat. La plupart des observateurs y voient la main de Bernard Laporte, président de la Fédération française de Rugby, qui tente de reprendre en main la sélection.

Les joueurs se lèvent tous pour soutenir Guirado et Brunel se ravise. Dans le même temps, Laporte décide de remanier l’encadrement du XV de France en y plaçant notamment Fabien Galthié afin de préparer au mieux la Coupe du Monde.

Au début de l’été 2019, la liste de Jacques Brunel pour le Mondial 2019 au Japon fait scandale dans la presse avec l’éviction de Mathier Bastareaud, l’un des seuls français à surnager au milieu d’une équipe de France affichant au niveau abyssal. Le résultat est immédiat : il met un terme à sa carrière internationale.

Avec sa non-sélection de Bastareaud, Guirado perd non seulement un point d’ancrage, mais aussi un ami. En club, il connaît le même déchirement : un peu après la publication de la liste, « Bastarocket » part au LOU tandis que Guirado, qui a fait l’objet d’une timide proposition pour prolonger, préfère décliner l’offre et partir à Montpellier.

Alors que la Coupe du Monde se profile, Guilhem Guirado est très isolé. Il pourra compter sur le soutien des anciens comme Louis Picamoles ou Maxime Médard pour tenter de redonner du souffle à une équipe de France qui en manque cruellement. Sera-t-il à la hauteur des attentes ,ou va-t-il s’effondrer comme le pressent une partie de la presse ? Réponse le 20 septembre lors du Mondial de rugby.

Leave a Comment