A deux stades différents

logo-paris.jpglogo-toulouse.jpgToulouse-Paris, c’était le beau choc de samedi. Du jeu, des essais, Toulouse qui gagne, de quoi se réconforter avec le rugby! L’an dernier ce match, joué à la 6ème journée, avait été le reflet de la saison. Les Parisiens s’étaient imposés 12-16 au Stadium, certes sur deux grosses erreurs d’arbitrage mais bon, ils ont nettement dominé la saison, glanant un nouveau titre de champion de France alors que les Toulousains étaient piteusement éliminés en demi-finale du championnat, et de Coupe d’Europe, après deux non-matchs.

Mais cet été, la tendance s’est inversée. Le Stade Français a perdu des hommes clés de son effectif (Pichot et Auradou) alors que Toulouse se renforçait en laissant partir Michalak et en faisant signer Kelleher. Lequel n’a pas mis longtemps pour s’intégrer. Il a été énorme dès son deuxième match avec le Stade, et répond déjà en français aux interviews, signe de son envie de bien faire ici.

De son coté, le Stade Français vit un début de saison difficile. L’infirmerie est pleine à craquer, et les internationaux n’ont pas tous encore joué. Le match contre les Harlequins s’annonce difficile samedi. Hernandez, Dominici, Liebenberg et De Villiers devraient pouvoir être alignés, mais l’équipe pourrait encore manquer d’automatismes. La période de rodage pourrait être plus longue que prévu, surtout quand on voit le niveau de l’équipe ce samedi. A par en touche, elle a été largement dominée dans tous les secteurs du jeu par son adversaire. Les Parisiens n’ont eu qu’une arme pour tenter de contrer cette défaillance: l’embrouille, ce que le capitaine Blin a illustré à la perfection, initiant trois bagarres générales avant d’être sorti sur carton jaune.

Mais ce match sera-t-il à l’image de la saison à venir? Rien n’est moins sûr. On le sait, Toulouse va bien mais pourrait manquer de niveau dans la durée. Malgré l’excellente prestation de Valentin Courrent à l’ouverture samedi, on peut s’inquiéter de l’absence d’un vrai 10, comme on peut se soucier du manque de profondeur de banc en première ligne. Le mois de novembre sera sûrement une clé de la saison puisque après ses deux matchs de H Cup, le stade Toulousain se déplacera à Biarritz pour la 3ème journée de Top 14. On pourra alors mieux voir l’état de l’effectif et si Toulouse a vraiment les moyens d’assouvir ses envies de titre. Quant aux Parisiens, ils ne sont pas encore au fond du trou (Paris a quand même battu Clermont la semaine dernière!) et les matchs de novembre pourraient être l’occasion de montrer que le Stade Français est toujours dans la course.

Bref, les deux Stades sont pour l’instant dans des dynamiques bien différentes, mais il sera intéressant d’en reparler dans un mois, quand on pourra vraiment voir le potentiel de ces deux équipes.


Equipe préférée: disons que je suis Toulouso-montpelliérain. Joueurs préférés: Philippe Sella, Yannick Jauzion, Cédric Heymans, Sébastien Chabal, Byron Kelleher, Vincent Clerc, Shaun Sowerby, Maxime Médard (ouh qu'ils l'ont bien formé lui!), Petru Balan et Takudzwa Ngwenya. Et aussi Auguste Chadwick et Andy McLean. Joueurs détestés: Agustin Pichot, David Auradou, Fabien Pelous, Rodrigo Roncero, Mario Ledesma, Mathieu Blin, Lawrence Dallaglio, Pierre Mignoni...

7 Comments

  1. PJ says:

    Premier élément de réponse: ça va mieux à Paris. Toujours privé d’Hernandez, le Stade Français a battu les Harlequins 37-17, avec le point de bonus offensif en prime. Bon match qui prouve que celui contre Toulouse n’était peut-être qu’un accident.

  2. PJ says:

    De son coté, Toulouse s’impose à Edimbourg, mais plus difficilement (19-15). Ca commence néanmoins plutôt pas mal pour ces deux favoris de la compétition.

  3. Captain Cavern says:

    Petit match de toulouse cet aprem, et que de pertes de balles !! L’essentiel a quand même était fait…

  4. PJ says:

    Wouaouh, Clermont a cartonné Llanelli 48-21 cet après-midi! J’ai pu voir la deuxième mi-temps, c’était vraiment un très beau match à voir. Beaucoup de jeu et très peu de fautes, très agréable.

  5. Captain Cavern says:

    Ouaip, très bon match, entre 2 équipes très offensives. Très peu de ballons tombés, et surtout match d’une grande correction. Vraiment très peu de pénalités…
    Drôle d’équipe galloise qui attaquait à tout va et plutot brillament d’ailleurs.
    Et sacré boulot de sape des avants clermontois.

    Très très agréablement surpris par Clermont!

  6. Qui©he says:

    Hors sujet :
    Bristol – St. Français : 17-0
    hahahaha

  7. Qui©he says:

    Toulouse – Leinster : 33-6
    :-)

Leave a Comment